AVEC LES SAVONS DE LIONEL, ACHETEZ 3 SAVONS OU SHAMPOINGS ET PAYEZ-EN SEULEMENT 2 AVEC LE CODE : 3POUR2 ! ET PROFITEZ DES FRAIS DE PORT OFFERTS EN FRANCE METROPOLITAINE !

×
DÉCOUVRIR

Comment fabriquer du savon : la saponification à froid

par Lionel Clément janvier 14, 2020 2 Commentaires

Comment fabriquer du savon : la saponification à froid

Fabriquer son propre savon, ce n'est pas si compliqué ! À condition, bien entendu, de bien connaitre toutes les techniques de saponification ainsi que les précautions indispensables pour que la fabrication se déroule en toute sécurité. 

D'ailleurs, même si votre projet n'est pas de fabriquer votre propre savon, il me semble essentiel de bien connaitre les différents procédés de fabrication pour pouvoir bien choisir les produits que vous allez ensuite utiliser sur votre peau. En effet, une grande partie des problèmes de peau liés au mauvais choix des produits de toilette trouvent leur origine dans une méconnaissance : 

  • des ingrédients
  • des procédés de fabrication

Parce que selon moi, il en va de nos responsabilités d'informer nos clients des produits qu'ils utilisent, j'ai décidé d'écrire cette série d'articles sur les différents procédés de fabrication du savon et autres produits issus de la saponification. 

Et aujourd'hui, c'est avec la saponification à froid que nous commençons ! 

Qu'est-ce que la saponification à froid ?

Commençons par définir ce qu'est la saponification : il s'agit d'une réaction chimique entre un corps gras (huiles, beurres, gras d'origine animale), et une base forte, comme : 

  • La soude caustique, ou hydroxyde de sodium
  • La potasse caustique, ou hydroxyde de potassium

Cette réaction chimique produit deux éléments : 

  • Du savon
  • De la glycérine

Quelle est la spécificité de la saponification à froid ? 

Dans la saponification à froid, la pâte à savon n'est pas chauffée : la saponification, qui dure en moyenne entre 24 et 48h, est uniquement le résultat de la réaction chimique entre le corps gras et la base forte. 

La saponification à froid est-elle meilleure que les autres types de saponification ? 

Contrairement à ce qu'on peut lire sur la saponification à froid, cette technique ne permet pas une meilleure préservation des propriétés des huiles. En effet, en saponification à froid, le savonnier ne peut avoir aucun contrôle des huiles qui seront utilisées en surgraissage du savon.

Pourquoi ? 

Tout simplement parce que la saponification est une réaction chimique totale : la saponification des huiles est indifférente, et se déroule jusqu'à épuisement de la soude. On ne sait donc pas quelles huiles, au final, resteront dans le savon. 

Néanmoins, la saponification à froid reste la technique la plus simple de fabrication de savon, et c'est pour cette raison qu'elle est privilégiée, tant par les particuliers désireux de fabriquer leur propre savon que par les savonniers. 

Qu'est-ce que le surgras d'un savon saponifié à froid ? 

Le surgras d'un savon correspond à la quantité d'huile qui n'a pas été saponifiée à l'issue de la saponification. 

Pour maitriser la quantité de surgras d'un savon, on  procède par réduction de soude. 

En effet, chaque huile dispose de ce qu'on appelle un indice de saponification. cette indice correspond à la quantité de soude ou de potasse nécessaire à la saponification complète d'un gramme d'huile. 

Ce sont ces indices de saponification qui nous permettent donc de calculer la quantité de soude nécessaire à la saponification de notre savon. 

Afin d'avoir un surgras, il nous suffit donc de réduire la quantité de soude pour chaque huile, en fonction de leur proportion dans le savon et de leur indice de saponification. 

Qu'est-ce que la cure d'un savon ? 

Contrairement à ce qu'on peut lire, la cure du savon n'a pas pour objectif de finaliser la saponification. Celle-ci est complète après 24 à  48h et le savon est, théoriquement, utilisable. 

Néanmoins, le savon est, à ce stade, particulièrement mou : il a donc besoin de sécher pour durcir et pour pouvoir être utilisé dans des conditions optimales ! 

Le temps de séchage minimum d'un savon est de 4 semaines, et peut être porté à 8 semaines en fonction du type de savon fabriqué. Par exemple, un castille, c'est à dire un savon 100% olive, peut avoir une cure de presque 9 mois avant d'être utilisable ! 

À l'issue de ce temps de cure, le savon est prêt à être utilisé ou commercialisé. Néanmoins, gardez bien à l'esprit que plus un savon est sec, meilleur il est ! Conservez vos savons saponifiés à froid dans un endroit sec à l'abri de la lumière pour qu'ils puissent encore continuer à sécher, et donc se bonifier, comme un bon vin. 

 

La saponification à froid est aujourd'hui LE procédé le plus simple pour fabriquer son savon en toute autonomie, et, pour un savonnier, avec un minimum de matériel. Néanmoins, nous verrons dans les prochains articles qu'il existe d'autres méthodes qui permettent de véritablement maitriser chaque composante du savon, et ainsi créer de véritables savons de soin. 



Lionel Clément
Lionel Clément

Auteur


2 Réponses

Nath
Nath

avril 28, 2020

On en mangerait. Tellement c est beau, appétissant aux yeux. Je prendrai des savons à la fin du confinement. Et même un savon-shampoing pour les cheveux secs

Petitjean nathalie
Petitjean nathalie

février 21, 2020

Merci pour vos articles. Je fait mes savons depuis pas longtemps. Et j’adore lire vos articles. J’aime apprendre. Merci

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.