OFFRE SPÉCIALE ! CHOISISSEZ 3 SAVONS OU SHAMPOINGS (HORS PROMOTIONS) ET PAYEZ-EN SEULEMENT 2 AVEC LE CODE : 3POUR2

×
DÉCOUVRIR

Comment formuler un savon doux, qui mousse, et qui dure longtemps ?

par Lionel Clément janvier 05, 2020 4 Commentaires

savon saponification à froid grenoble

Si les savons saponifiés à froid sont des savons excellents pour la peau, y compris les peaux sensibles ou atopiques, un des principaux défauts que leur trouvent leurs utilisateurs est que ces savons fondent trop rapidement, en tous les cas beaucoup plus rapidement que les savons industriels. 

Si ces savons fondent rapidement, c'est pour deux raisons : 

  • premièrement, le savon n'a pas séché suffisamment : le savon doit sécher au minimum 3 à 4 semaines avant commercialisation
  • Deuxièmement, la formule du savon est mal équilibrée

Pourtant, pour avoir une formule parfaite, il suffit de respecter certaines règles, notamment dans le choix des huiles. Et il existe des ingrédients naturels, qui permettent de renforcer la dureté d'un savon. 

Dans cet article, je vous explique comment formuler un savon à la fois doux, qui mousse, et surtout, qui dure longtemps ! 

La règle des 50% de gras durs

Un savon dur est un savon qui respecte un juste équilibre entre gras durs et gras liquides. Parmi les gras durs qui sont intéressants en savonnerie, hors huile de palme, on peut trouver : 

  • L'huile de coco : c'est une huile indispensable en savonnerie car elle apporte non seulement de la dureté, mais aussi de la mousse, beaucoup de mousse ! Attention néanmoins car l'huile de coco est particulièrement détergente : il ne faut pas dépasser 30% dans la composition. 
  • Le beurre de karité : Non seulement le karité apporte de la dureté, mais il apporte également de la douceur. Il permet de nourrir la peau et de contrebalancer l'effet détergent de l'huile de coco. 
  • Le beurre de cacao : le beurre de cacao est avant tout un agent durcissant pour le savon. Il apporte néanmoins beaucoup de douceur à votre savon. 

Bien entendu, il existe d'autres gras durs, comme le beurre de mangue, le beurre d'avocat, ou encore le beurre d'olive. mais ces derniers sont si chers que les utiliser en saponification à froid ne présente aucun intérêt pour le savon. Ils sont plutôt à réserver pour un usage au chaudron, en surgraissage, afin de pouvoir préserver leurs propriétés. 

Il est également possible, même si nous ne les détaillerons pas puisque j'ai fait le choix d'une savonnerie uniquement avec des gras d'origine végétale, d'utiliser des gras animaux, comme le saindoux par exemple. 

Les huiles liquides qui apportent de la dureté

Néanmoins, certaines huiles liquides apportent de la dureté à un savon. Parmi elles, on peut trouver : 

  • L'huile d'olive : un savon en 100% olive est certainement un des savons les plus durs qui soient, même si ces savons produisent très peu de mousse. Par contre, l'huile d'olive apporte énormément de douceur. 
  • L'huile de tournesol haut oléique : cette huile de tournesol très spécifique, utilisée, en cuisine, pour les fritures à haute température, possède les mêmes propriétés que l'huile d'olive en savonnerie. Attention à ne pas confondre avec l'huile de tournesol classique qui apporte, certes, de la douceur, mais est extrêmement fragile. 
  • L'huile d'arachide : une huile particulièrement intéressante, qui apporte de la dureté et de la douceur. Attention néanmoins au risque d'allergie ! 
  • L'huile de son de riz : une huile que j'aime particulièrement, très riche en acide palmitique. Elle possède des propriétés très proches de celles de l'huile de palme en savonnerie, sans les mêmes impacts écologiques ! Cette huile est, en bio, particulièrement coûteuse. 

Ces quatre huiles sont un mince échantillon des huiles qui peuvent être utilisées en savonnerie : comme je le dis souvent, tout les gras sont saponifiables. 

Les ajouts possibles pour obtenir un savon doux, dur et qui mousse

Au delà des huiles, il est également possible d'effectuer dans votre savon certains ajouts qui permettront d'en renforcer la dureté : 

  • Le lactate de sodium : même si le nom peut faire peur, ce n'est pas un produit chimique, mais un produit naturel issu de la réaction de lessive de soude caustique avec de l'acide lactique. Attention à le doser correctement pour obtenir des savons bien durs. 
  • L'acide stéraïque : d'origine végétale, l'acide stéraïque permet d'obtenir un savon très dur qui dure très longtemps. 
  • Le sel : j'aime beaucoup utiliser du sel dans mes savons plutôt que de l'acide stéraïque. Non seulement il apporte de la dureté, mais il a également des propriétés antifongiques très intéressantes ! 
  • La cire : cire d'abeille ou cire végétale, la cire amène non seulement de la dureté, mais aussi de la douceur. 
  • Le sucre : qu'il s'agisse de miel, de mélasse, de sucre en poudre, le sucre apporte de la dureté au savon, mais aussi de la douceur. Il permet également d'obtenir un savon qui mousse beaucoup plus ! 

 

Voici un échantillon de tous les ingrédients naturels utilisables pour apporter de la dureté, de la douceur, et surtout plein de mousse à votre savon ! La savonnerie est un art complexe, qui nécessite une bonne maitrise de ces ingrédients, et qui se révèle dans la capacité du savonnier à les mêler pour créer des savons d'exception. Car derrière chaque savon artisanal, il y a non seulement beaucoup de travail, mais également beaucoup de passion. 



Lionel Clément
Lionel Clément

Auteur


4 Réponses

Jo
Jo

juillet 09, 2020

Bonjour
Un grand merci pour tous ces conseils.
J’habite en Guyane française et je rencontre un problème lorsque je fais mon savon il a beaucoup de mal à durcir je pense au taux d’humidité combien qu’il y a en Guyane .
Comme vous le conseiller je pense rajouter du sel dans ma prochaine recette avez-vous une idée du pourcentage que je pourrais rajouter.
Mon savon est composé de beurre de karité beurre de coco huile huile de coco huile d’olive et l’huile de ricin.
Cela me donne un savon d’où mais qui reste Mou
merci d’avance pour vos conseils .
Bonne journée
Jo

JOCELYNE MOREL
JOCELYNE MOREL

juillet 09, 2020

Bonjour
Un grand merci pour tous ces conseils.
J’habite en Guyane française et je rencontre un problème lorsque je fais mon savon il a beaucoup de mal à durcir je pense au taux d’humidité qu’il y a en Guyane n’arrange pas les choses.
Comme vous le conseiller je pense rajouter du sel dans ma prochaine recette avez-vous une idée du pourcentage que je pourrais rajouter.
Mon savon est composé de beurre de karité beurre de coco huile de coco huile d’olive et huile de ricin.
Cela me donne un savon doux mais qui reste Mou
merci d’avance pour vos conseils .
Bonne journée
Jo

JOCELYNE MOREL
JOCELYNE MOREL

juillet 09, 2020

Bonjour
Un grand merci pour tous ces conseils.
J’habite en Guyane française et je rencontre un problème lorsque je fais mon savon il a beaucoup de mal à durcir je pense au taux d’humidité qu’il y a en Guyane n’arrange pas les choses.
Comme vous le conseiller je pense rajouter du sel dans ma prochaine recette avez-vous une idée du pourcentage que je pourrais rajouter.
Mon savon est composé de beurre de karité beurre de coco huile de coco huile d’olive et huile de ricin.
Cela me donne un savon doux mais qui reste Mou
merci d’avance pour vos conseils .
Bonne journée
Jo

Jo
Jo

juillet 09, 2020

Merci pour ces conseils.

J habite en Guyane et le souci est que les savons on du mal à durcir avec le taux d’humidité ambiant.

Je pense suivre vos conseils en rajoutant du sel qui est un capteur d’humidité avez-vous une idée de la quantité que je pourrais rajouter un pourcentage dans ma recette qui est composé de beurre de karité beurre de coco beurre de cacao huile d’olive et huile de ricin .
Merci d’avance pour vos conseils
Très belle journée
Jo

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.